Rechercher

Raccrocher au nez d'une personne ne suffit pas à justifier le licenciement



☎️ Dans une décision récemment rendue par la Cour d’Appel de Lyon (CA Lyon 4 février 2022 n° 19/02976), il a été jugé que le simple fait de raccrocher deux fois au nez d’une personne qui ne disposait d’aucun pouvoir hiérarchique sur le salarié et qui travaillait au sein d’une société n’ayant aucun lien avec l’exécution du contrat de travail (en l’espèce, un donneur d’ordre lié par un contrat de sous-traitance à la société employeur) ne saurait être suffisamment grave pour justifier le licenciement du salarié, même pour faute simple.

0 vue0 commentaire